skylar-plux-adventure-on-clover-island-test

Ce jeu de plateformes en 3D sorti le 19 mai 2017 est le premier bébé d’un petit studio de développement suédois appelé Right Nice Games. Bien qu’il s’inspire sur les licences de jeux déjà reconnues, ce petit titre offert à un tarif abordable possède un visuel très joli et des dialogues jouissifs.

Présentation de Skylar & Plux : Adventure on Clover Island

L’héroïne du soft, Skylar Lynxe, est une chatte cyborg dotée d’un bras mécanique avec des pouvoirs. Le méchant du titre s’appelle CRT et son ami inséparable est nommé Bob. Ayant transformé la féline en ouvre-boîte, les cybernétiques croyaient avoir réussi à fabriquer l’arme ultime mais la chatte a pu s’enfuir à travers la station d’orbite de la CRT. Sa capsule de survie a fait un crash sur l’île Clover, où elle a croisé le pire des Plux, l’hibou qui connaît bien l’île. Ce dernier ne sert pas vraiment à grand-chose dans le jeu. Le CRT se venge ensuite et envoie sa troupe pour exterminer la chatte. Il met en cage les marshmallows qui sont les habitants de l’île. Le joueur aura ainsi pour mission la libération des marshmallows ainsi que l’instauration de l’ordre sur Cover Island. Il lui faudra également faire le recyclage de tube cathodique ambulant CRT.

Test du jeu Skylar & Plux : Adventure on Clover Island

Ce jeu de plateforme 3D permet l’exploration de 3 mondes : on y voit les montagnes enneigées, l’aridité d’un désert et le centre industriel CRT. Le joueur aura à récupérer une surface d’orbite qui l’aide à la libération de l’île. Il lui faut également récolter des gemmes qui lui serviront comme remèdes ou soins. Et enfin, en libérant les bouboules, il recevra en contrepartie des cœurs de vie supplémentaires.

Le level design de chaque environnement est assez bien travaillé. Le joueur aurait quelquefois à utiliser son méninge avec les puzzles qui ne sont pas cependant très difficiles. Ceux-ci sont d’ailleurs bien intégrés dans le soft. Concernant le pouvoir de l’héroïne, elle peut récupérer 3 gadgets au fur et à mesure qu’on avance dans le jeu. Le premier, le jetpack lui permet de sauter plus haut pour arriver à une plateforme plus élevée. Le deuxième, en récupérant un orbe de temps, Skylar peut arrêter le temps pour passer sur des plateformes et pour créer des zones hors du temps (cette fonction permet de localiser la position des objets dans le passé). Enfin, le bras bionique de l’héroïne lui permet de s’en servir comme arme ou pour traverser les niveaux remplis de métal. Mais la féline peut également sortir ses griffes, attaquer avec sa patte etc. Le titre développé sous Unreal Engine 4 faisant ressortir des mondes haut en couleur est très fluide sur PC. La bande-son est assez bien. Mais le plus grand défaut de Skylar & Plux : Adventure on Clover Island, c’est la durée de vie très courte de 2h 30 environ. Le jeu s’achève une fois qu’on commence à y prendre plaisir et à tirer avantage des pouvoirs. On note également un gameplay peu riche avec un seul boss. En bref, l’éditeur pourrait faire mieux la prochaine fois si on en juge par ce titre qui est plutôt sympa malgré son manque de contenu et ses défauts techniques.

skylar-plux-adventure-on-clover-island