tales-of-destiny

Tales of Destiny, le second épisode du titre « Tales of » a eu autant de succès depuis sa sortie, à tel point qu’on a fait son remake en 2006. Mais cela reste toujours l’adaptation d’une série manga Shinki Kitsutsuki, Tales of Destiny – Kami no Me wo Meguru Yabō, qui pourrait convaincre les accros a ce jeu de tester autre chose.

Description du Tales of Destiny Director’s Cut

Développé par Wolf Team et édité par Bandai Namco, Tales of Destiny Director’s Cut est un jeu vidéo de rôle de type RPG sur Playstation 2. Le joueur y incarne Stahn Aileron qui a subi une agression durant un voyage, a pu constater que l’épée qu’il détient possède d’étranges pouvoirs. Cette arme blanche, appelée Dymlos, se réveille quand un danger prône sur la planète. Ce qui est le cas lorsque Stahn a fait face à une attaque, et elle vient de se renaître.

En fait, une comète s’est écrasée sur la planète Terre, qui a engendré des nuages de poussière dans le ciel. Le monde est devenu sombre et froid. Ses occupants, qui sont les Aethers, trouvent un nouveau type d’énergie issu des éléments formant la météorite, qu’ils appellent « Lentilles ». Ayant fait des recherches sur ces composants, ils ont pu découvrir que le ciel est aussi un endroit où l’on peut habiter, mais seuls peu d’élus ont le droit d’y aller.

Ils ont conçu des villes dans le ciel dénommés Aréopolis et ses occupants les Aetherians. Ils ont créé également le Belcrant, une arme dangereuse, capable de détruire leurs ennemis. L’affrontement a commencé entre les Aetherians et les restes sur terre, les Erthers ou « Aeth’er Wars ». Mais par la présence de cette arme terrible, les Aetherians ont devancés les Erthers. Assistés par des scientifiques aetherians, les Erthers ont produit des épées vivantes dénommées Swordians. Ce type d’arme trie leur maître, qui est capable par la suite de maîtriser les éléments.

Tales_of_Destiny-avis

Déroulement du jeu

Le scénario retrace l’aventure de Stahn, le héros naïf, durant un voyage clandestin sur un vaisseau baptisé Draconis. N’étant qu’un gamin qui veut tout expérimenter, il s’y est infiltré pour partir dans un tour du monde. Cependant, il n’a pas conscience de ses actes. Hélas, les gardes l’ont attrapé et l’a ordonné de nettoyer le pont, avant de découvrir la venue d’une cohorte de monstres. Pour se protéger, il a cherché une arme pour se défendre et est tombé sur l’épée Dymlos.

Le style de combat ressemble à son contemporain, les affrontements se passent en temps réel sur un seul plan. Quatre personnages prennent part au combat, mais le joueur ne peut contrôler qu’un seul. Les autres commandés par l’IA, peuvent toutefois recevoir des ordres. Il est possible d’utiliser 3 types d’attaques telles que les attaques normales, les attaques spéciales désignées « artes » ainsi que les attaques extrêmes ou « Blast Caliber ».

Plus on participe à plusieurs combats, plus les capacités exclusives augmentent, et le joueur va bénéficier des bonus importants comme l’accroissement de force de frappe, de la défense, des points de vie… Tales of Destiny Director’s Cut va vous embarquer durant 50 heures d’aventure passionnante.